AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

Nikola Styrr Lokinjörd ▬ « Mon égo est proportionnel à mon charme, c'est-à-dire considérable. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Emmerdeur professionnel
avatar



Messages : 55
Date d'inscription : 12/11/2017
Age : 28
Localisation : Vögar
Métier : Chroniqueur, auteur, réalisateur, acteur, scénariste, emmerdeur.


MessageSujet: Nikola Styrr Lokinjörd ▬ « Mon égo est proportionnel à mon charme, c'est-à-dire considérable. » Dim 17 Déc - 18:43





Nikola Styrr


Lokinjörd


ft : Nicolas Bedos



28 ans ♦ Acteur, réalisateur, auteur, emmerdeur ♦ Islandais


« Nu comme un verre de trop. »



Composition du nom :


Styrr : Querelleur

Loki : Dieu de la Tromperie adopté chez les Ases. Malin et burlesque, il est la cause de beaucoup de malheurs chez les dieux.

Njörd : Dieu principal des Vanes, il est le dieu de l'abondance, du vent et de la mer.






Vous voyez le stéréotype de l’enfant de bonne famille ?

Fils de célébrité, Nikola est le genre de personne née avec une cuillère d’argent dans la bouche. Très tôt dans son adolescence il découvre le monde de la fête, l’alcool, la drogue, les filles. La vie devient une chose délicieuse aussitôt qu'on décide de ne plus la prendre au sérieux. C’est donc sans surprise que dans son casier judiciaire on peut retrouver à plusieurs reprises des amendes pour conduite sous ébriété, la poudre au nez. Mais étant fils d’un auteur-dramaturge célèbre, c’est plus facile de s’en sortir. D’ailleurs, c’est son père lui a transmis l’amour des mots. Qu’il manie à merveille. D’abord en écrivant des pièces de théâtre pour son père, puis en faisant ses propres chroniques dans une émission à la télévision, mêlant sarcasme, ironie et parfois méchanceté avec un talent presque énervant qu’il est difficile de s’en sentir offensé. Ses yeux d’un bleu enfantin tranchent alors avec le cynisme qui émane de lui. Il manie la langue de Molière autant avec les filles qu’avec les mots, avec une aisance déconcertante. Il est constamment en quête de l'équilibre parfait entre l'insupportabilité et l'humour. Lorsqu’on discute avec lui il est très dur de discerner le sérieux du sarcasme. Et tout l’amuse. La vie est un jeu sans règles pour lui. Il se rit de tout, de vous. Il est passé maître dans l’art de manier le compliment, c’est un séducteur invétéré, et un menteur indécelé.






« Madame, j'ai connu des quiches moins tartes que vous. »


C’est un à touche à tout. Chroniqueur, auteur, réalisateur, acteur. Il s’inspire souvent de ce qu’il voit et vit. Il a notamment joué dans un film tiré d’une histoire qu’il a fait vivre à ses amis, qu’il avait appelé à 3h du matin pour qu’on vienne le chercher en pleine campagne en lui disant que sa voiture était en panne. Ce que ses amis ne savaient pas c’est qu’il n’y avait ni urgence, ni voiture en panne, et qu’il avait appelé également trois autres amis. Ils s’étaient alors retrouvés là, au bord de la route à 3h du matin, à boire des bouteilles de champagne qu’il avait caché dans son coffre. Partagés entre l’énervement, l’exaspération, la frustration, et l’amusement. Un test de l’amitié qui s’était transformé en soirée d’irritabilité et d’ivresse, et dont il a décidé d’en faire un films quelques années plus tard, grâce à ses relations dans milieu faites grâce à son père.
Il essaye cependant de se détacher du nom de celui-ci en explorant un univers plus sombre et sarcastique, tandis que son père travaille plutôt la comédie.
Nikola est très porté politique également, mais il voyage sur ce sujet plutôt avec des vagues de cynisme, si bien que personne n'est épargné dans ses chroniques et qu’il est alors difficile de deviner de quel bord il se situe en réalité. Ce qui est sûr c’est qu’il est loin de l’extrême-droite et de la xénophobie. C’est tout ce qu’on peut avoir comme certitude, tant il aime jouer la carte du doute.







« — Je t'apporte un croissant.
— Ah d'accord, quand tu parlais de décrocher la lune pour moi, c'était au sens propre. La meuf, quoi.
»




Les femmes ? « C’est compliqué d’avoir une relation avec quelqu’un quand on est coincé avec soi-même. » Voilà ce qu’il en dit. Nikola est un Dom Juan des temps modernes, il est persuadé qu’on ne peut passer sa vie avec une seule personne, que l’humain n’est pas fait pour ça. Que l'amour éternel a été inventé quand l'espérance de vie était de 35 ans. Il a besoin de nouveauté, de découverte, de risque. De sentir son cœur battre. Comme disent les personnes de son entourage, Nikola est amoureux épileptique. Un amoureux de courte durée. Une crise d'épilepsie après il oublie. Mais qui sait si derrière son regard provocateur ne se cacherait pas un homme qui souhaiterait trouver la perle rare, une muse qui l’inspirerait, avec qui les assiettes voleraient, avec qui il ferait l’amour avec passion et sans pudeur, avec qui il gouvernerait le monde ? Encore faut-il la trouver, et qu’elle sache supporter et dominer sa provocation quotidienne. Car Nikola aime le conflit. Ça l’attire, ça l’excite. Créer la tension, dominer la joute, engranger la passion. Tout est un jeu pour lui. Si l’immaturité avait un nom, elle porterait sûrement le sien.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nikola Styrr Lokinjörd ▬ « Mon égo est proportionnel à mon charme, c'est-à-dire considérable. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vögar-Island ::  :: Présentations :: Présentations validées-