AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

Eyrún Laíladóttir ∞ The daughter of Nature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar



Messages : 5
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 25
Localisation : Dans la forêt
Métier : Musicienne


MessageSujet: Eyrún Laíladóttir ∞ The daughter of Nature Lun 18 Déc - 20:16




Eyrún Laíladóttir

ft. Gabriella Wilde








C’est la forêt qui vous appelle. Vous percevez entre les arbres la pureté d’une lumière mélodieuse, la beauté d’un chant étincelant. Et vous vous approchez. Le son vous appelle et vous guide, puis, vous y êtes. Et vous l’entendez. Une voix pure et douce, qui cache une puissance surhumaine. La mélodie avance au rythme du vent, et c’est comme si vous entendiez le chant de la Nature elle-même. Cette voix avance vers vous et pénètre votre corps avec une chaleur frissonnante. Et vos poils se dressent. La voix s’enroule autour de votre coeur comme une étreinte salvatrice qui vous tire des ténèbres. Et les larmes transpercent vos yeux avec une profonde douleur. Mais tout va bien, maintenant.





Plusieurs dizaines d’années auparavant vivait en Islande une grande femme du nom de Laíla. Fervente défenseuse de la Nature, Laíla avait dédié sa vie à la protection de l’environnement. Enchaînant manifestations, associations et autres projets, elle avait réussi à sauver un bon nombre de sites et parcs islandais. Pour tous ceux qui s’intéressent sérieusement à la protection de la faune et de la flore islandaise, Laíla est une référence, un modèle.

Après de nombreuses années, Laíla, fatiguée de ses batailles, se retira au fin fond de la campagne islandaise avec sa compagne Jórunn. Ensemble, elles donnèrent naissance à la petite Eyrún. Laíla et Jórunn aimaient leur fille plus que tout au monde. Laíla avait sauvé l’Islande mainte et mainte fois, mais Eyrún restait à ses yeux son plus bel accomplissement. Les deux femmes l’élevèrent alors dans l’amour et le respect de la nature. Lorsqu’Eyrún fut en âge d’aller à l’école, elle avait couru vers ce nouvel endroit avec une immense curiosité. Elle n’avait pas eu beaucoup d’occasion de rencontrer d’autres personnes, surtout de son âge, alors c’était avec impatience qu’elle avait attendu ce jour. Ainsi, lorsqu’elle fut confrontée à la violence des autres enfants, elle en fut d’autant plus anéantie. Là où la jeune islandaise pensait trouver des âmes semblables à la sienne, elle se fut retrouvée face à des enfants dont le comportement lui échappait totalement. Elle les regardait avec horreur piétiner les fleurs, arracher des branches, jeter leur détritus par terre, jouer à des jeux de destruction… Et puis, lorsqu’enfin elle les confronta, ce fut à leur tour de ne pas comprendre. Ils n’avaient pas accepté leur différence, et s’en étaient pris à elle. Endolorie, traumatisée, elle était rentrée chez elle avec l’innocence brisée et le profond désir de ne plus approcher un autre être humain pour le restant de ses jours. Désemparées, ses parents l’avaient retirée de l’école, et avaient assurée son éducation elles-mêmes.

Ainsi, loin de la civilisation, loin des Hommes, Eyrún avait grandit. Il lui arrivait de côtoyer d’autres personnes, mais ces occasions se faisaient rares. De son point de vue, ce n’était d’ailleurs pas plus mal. Elle n’avait jamais réellement ressenti le besoin de compagnie de personnes de son âge. Seule, elle arrivait parfaitement à combler ses journées. Très jeune, Eyrún s’était intéressée à la musique. Sa maîtrise totale de sa voix lui permettait de réussir tous les chants qu’elle entreprenait. Elle se passionna tellement qu’elle arriva rapidement à maîtriser un grand nombre d’instruments. De la très faible influence de la société sur Eyrún résultat une musique nouvelle, pure, transcendante. Elle avait son propre style, un style étonnant et nouveau. Bien loin des productions commerciales qu’elle ne saurait entendre. Eyrún ne chantait pas pour les Hommes. Sa musique était sa tentative pour communiquer avec la Nature. Elle essayait de parler un langage qui se rapprochait de Sa beauté.






Sa mère Laíla avait été sa première fan, son mentor, sa conseillère, son guide… Puis un jour, elle lui fut arraché. Et tout s’effondra. Ce monde si parfait dans lequel elle vivait fut attaqué par une réalité qu’elle ne voulait pas connaître. Une fois de plus, elle voyait son innocence anéantie.

Et Eyrún grandissait. Et le besoin tristement vital de faire un pas dans la société se rapprochait. Jusqu’au moment où, ne pouvant plus fermé les yeux, elle se vit contrainte de déménager plus près de la ville. Et de travailler. Ce monde parfait peuplé uniquement d’arbres et de ses mères laissa place à ce lieu incompréhensible et grouillant d’Hommes. Et c’est au milieu de cette foule qu’elle se sentit plus seule que jamais.










Eyrún Laíladóttir est une fille de la nature, et jamais personne ne lui enlèvera ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eyrún Laíladóttir ∞ The daughter of Nature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vögar-Island ::  :: Présentations :: Présentations validées-